La Reconstitution Historique

Définition

La reconstitution historique est un loisir culturel permettant à des passionnés d’histoire de reproduire le plus fidèlement possible le mode de vie des gens d’autrefois. C’est durant les années soixante que ce passe-temps particulier a pris naissance en Amérique du Nord, principalement aux États-Unis, lors de commémorations de la Guerre de Sécession. Au Québec, ce loisir est pratiqué depuis plus de vingt ans.

En Amérique du Nord, le monde de la reconstitution historique militaire se partage en plusieurs époques, les principales étant :

La compagnie commence une journée au Fort No. 4, 2011

  • Guerre de Sept ans (1754 -1763)
  • Révolution Américaine (1775 -1783)
  • Guerre de 1812 -1814
  • Insurrections de 1837-1838
  • Guerre de Sécession (1861 -1865)
  • 1re Guerre Mondiale (1914 -1918)
  • 2e Guerre Mondiale (1939 -1945)

Les groupes de reconstituteurs de chacune de ces périodes personnifient l’une ou l’autre des factions s’étant affrontées à l’époque.

La reconstitution de la Guerre de Sept ans

Au Québec, la Guerre de sept ans est populaire puisqu’il s’agit d’une période marquante dans l’histoire militaire du Canada. Les reconstituteurs de l’armée française se divisent en plusieurs groupes parmi les différents régiments de terre envoyés en renfort en Nouvelle-France entre 1755 et 1760 et des Compagnies franches de la Marine, aussi appelées «troupes de la colonie» ou «troupes de marine».

Quelques mythes sur la reconstitution

  • Vous êtes payés par le gouvernement.  La plupart des reconstituteurs pratiquent leur passe-temps à leurs frais. Comme pour la grande majorité des groupes de reconstitution, la Compagnie de Lacorne est apolitique. Nous participons à des événements organisés par les administrateurs des sites historiques que nous visitons. Ils peuvent être gérés par un gouvernement fédéral, provincial, municipal ou par un organisme à but non-lucratif.
  • La reconstitution banalise la guerre.  En reconstitution, on se rend compte très vite que la vie de soldat et la vraie guerre ne sont ni l’une ni l’autre romantique ou drôle. Même si les reconstituteurs s’amusent en pratiquant leur passe-temps, la reconstitution d’une bataille n’est jamais une célébration. C’est une commémoration pour rendre hommage à ceux qui ont combattu et qui sont morts. C’est également pour apprécier et mieux comprendre l’impact de ces événements dont les échos nous touchent encore aujourd’hui.
  • On ne devrait pas reconstituer nos défaites. Démystifier l’histoire ne se fait pas à moitié. Il ne faut pas avoir peur d’admettre et de reconnaître tout notre passé, car c’est la seule façon de combattre l’ignorance. Et quoi qu’on en dise, oui, à chaque année en Europe, la bataille de Waterloo est reconstituée.
  • Vous pensez vraiment que vous êtes des soldats.  Devant le public, nous assumons nos rôles de soldats et officiers du 18e siècle. Mais on peut facilement sortir de ce personnage pour vous parler de notre passe-temps.
  • Je suis trop jeune/vieux pour faire de la reconstitution! Il y a des reconstituteurs qui commencent dès la naissance. D’autres se joignent au passe-temps dans le bel âge et s’amusent tout autant.
  • On doit être historien pour faire de la reconstitution. Bien que certains de nos membres soient diplômés en Histoire, ce n’est pas le cas de la majorité. Tout le monde peut apprendre sur l’Histoire et essayer de la revivre.

Apprenez en plus sur notre philosophie de la reconstitution ici. Et si vous voulez essayer la reconstitution, nous recrutons!